by Licoco rdc Licoco rdc Aucun commentaire
corruption,développement durable, environnement, bonne gouvernance

Alain -Parfait Ngulungu chargé des programmes LICOCO

Les défis de la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC) et d’une meilleure cohérence et coordination des interventions des différentes entités du Système des Nations Unies en RDC ont motivé l’initiative de faire de l’Objectif de Développement Durable (ODD) 16un objectif un catalyseur des autres Objectifs de Développement Durables. 

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’initiative « UNDAF Innovation » où le SNU a démontré qu’en raison du contexte spécifique de la RDC, le Gouvernement de la RDC dans la mise en œuvre de l’ODD 16 pourrait gagner des avantages comparatifs de la Mission de maintien de la paix, la MONUSCO, en plus d’autres partenaires internationaux et nationaux.

Avec la récente finalisation de la priorisation nationale des Objectifs de développement durable (ODD), le pays dispose désormais d’un point de référence pour la mise en œuvre des ODD. En effet, sous l’égide de l’Observatoire congolais de développement durable (OCDD), trois cibles avec indicateurs ont été priorisé par le Gouvernement, à savoir :

  • 1: «Réduire nettement, partout dans le monde, toutes les formes de violence et les taux de mortalité qui y sont associés»;
  • 5 «Réduire nettement la corruption et la pratique des pots-de-vin sous toutes leurs formes» et ;
  • 6 «Mettre en place des institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux ».

Toutefois, le défi reste la mise en oeuvre et le suivi et évaluation de ces engagements en réalité. Voilà l’origine de l’idée principale derrière ce séminaire ; d’établir un état de lieu relatif à chacun des trois cibles afin de se doter d’un référence de base dans son suivi.

Ainsi, un atelier, auquel a pris part la LICOCO, était organisé du 01 au 02 décembre 2016 au Kempisky Hôtel de Kinshasa.

Dans ces travaux, la LICOCO a brossé l’état des lieux de la corruption dans les secteurs de la paix, justice et institutions. Le constat est fatal : vue à travers le prisme des travaux théorique et empirique récent, l’Etat en RDC est considéré comme un appareil kleptocratique et criminel. Ce, à cause de scandales politico-financiers décrits chaque semaine dans les médias.

Temps de l’action contre l’impunité et la corruption en RDC

Le seuil du tolérable est dépassé en RDC. Il est temps de mettre les batteries en marche du sommet du pouvoir à l’échelle locale, pour engager un combat sans recul contre ces maux qui rongent l’économie et la notoriété de   la République Démocratique  Congo sur la scène internationale. La LICOCO préconise pour la mise en œuvre donc de l’ODD 16, notamment :

  • Evaluer le système national d’intégrité dans l’ODD 16 en RDC;
  • Identifier les causes sous-jacentes et les spécifications du complexe de la corruption dans l’ODD 16 en RDC;
  • Engager des réformes politiques et juridiques dans l’ODD 16 en RDC;
  • Mettre en place des mécanismes de contrôle et monitoring de l’ODD 16.
  • LICOCO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *