by Joseph KABASELE Joseph KABASELE Aucun commentaire

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D’UN CHERCHEUR  POUR MENER UNE ETUDE SUR LE RISQUE DE CORRUPTION DANS LE SECTEUR  DE L’EDUCATION EN RDC/KINSHASA

Poste                                                          : Chercheur

Département                                           : Programmes

Durée                                                          : 2 mois (Avril et Mai)

Organisation                                            : LICOCO

Lieu affectation                                       : Kinshasa

Date de publication                                : 02 Mars 2023

  1. PRESENTATION GENERALE

La Ligue Congolaise de lutte contre la Corruption a été créée en 2002. Elle a été reconnue officiellement le 08 Juin 2005 suivant la lettre N°JUST.GS/SG/20/653/2005 du Directeur chef des services  cultes et associations  du Ministère de la Justice et garde des sceaux. Elle a obtenu sa personnalité juridique conformément à l’Arrêté ministériel N°385/CAN/MIN/J&DH/2011 du 15 Août 2011 du Ministre de la Justice et droits Humains. Sa vision ou le rêve de la LICOCO est qu’un jour le Congo devienne un Etat de droit où toutes formes de corruption sont bannies et toutes les règles de lois sont respectées, tous les détourneurs sont poursuivis et sanctionnés conformément à la loi. Ses Missions sont axées, notamment :

(i)Lutter la contre la corruption et l’impunité sous toutes leurs formes (mission primordiale) à travers les axes suivants :

  1. Mener des actions de suivi budgétaire (suivre l’utilisation des fonds publics à travers le budget et veiller à l’utilisation rationnelle des fonds publics);
  2. Dénoncer des cas de détournement et des fraudes et traduire  des dossiers auprès des cours et tribunaux ;
  3. Former d’autres acteurs (organisations) pour faire le même travail dans leurs coins respectifs ;
  4. Impliquer le secteur privé et la population dans cette lutte contre la corruption ;
  • Lutter contre l’impunité à travers la réforme des lois qui le consacrent ;
  • Promouvoir la transparence dans la gestion des finances publiques et la bonne gouvernance (mission secondaire).

La LICOCO intervient enfin dans la mobilisation sociale ; le plaidoyer ; le contrôle citoyen/surveillance de la gestion et le renforcement des capacités.

Contexte du Projet

Avec l’appui du Gouvernement Canadien via Transparency International, la LICOCO, dans le cadre du projet « ISDA : TOUS POUR L’INCLUSION AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE EN AFRIQUE » veut mener une étude sur le risque de corruption dans le secteur de l’Education afin d’évaluer ce risque dans le système éducatif, dans la dispensation des cours, et surtout dans le traitement  des personnes vulnérables (femmes/filles, les personnes vivant avec handicap et les autres groupes à risque de discrimination).

C’est dans ce cadre que  la LICOCO a besoin d’un enquêteur pouvant mener cette étude en faisant un lien avec les ODD (objectifs de développement durable) plus particulièrement l’ODD 3.

TACHES DU CHERCHEUR

Sous la responsabilité directe de la Chargée des programmes LICOCO RDC, le chercheur aura les responsabilités ci-après :

  • Mener l’enquête de terrain en réunissant la documentation y afférente, les interviews auprès des personnes clés afin de recueillir leurs points de vue et leurs expériences sur l’impact de la corruption sur la prestation des services dans le secteur de l’Education, en particulier pour les femmes, les filles et les autres groupes à risque de discrimination ;
  • Identifier et lister les faits de corruption dans le secteur de l’Education; particulièrement dans les Directions de l’Administration Scolaire et de l’Education pour Tous ;
  • Lier ces risques de corruption aux atteintes des ODD et particulièrement l’ODD 3 ;
  • Elaborer un rapport sur l’enquête menée ;
  • Faire valider le rapport d’enquête auprès des parties prenantes (OSC, bailleurs des fonds, Ministère de l’EPST) en organisant une réunion de validation ;
  • Evaluer les coûts sociaux et économiques de ces pratiques de corruption auprès des citoyens ;
  • Formuler des recommandations pratiques pour amorcer un changement social  et des mentalités en vue de promouvoir l’accès équitable aux services de l’Education;
  • Donner le livrable (le rapport produit).

MINIMUM EXPERIENCES:

  • Le candidat chercheur doit avoir un diplôme en Droit, en Lettres et Sciences Humaines ou être détenteur d’un diplôme équivalent, être un inspecteur de l’Education (actif ou retraité) ou un professionnel de l’Education ;
  • Plus au moins 3 ans d’expériences démontrables avec une expertise dans l’implémentation des activités liées au genre et la lutte contre la corruption ;
  • Prouver d’une capacité d’animation d’atelier de formation et de suivi des activités ;
  • Forte capacité dans la compréhension de politiques nationales en rapport avec les droits des femmes et des personnes vivant avec handicap, la lutte contre la corruption et les relations avec les autorités locales ;
  • Avoir une forte capacité en communication de masse et interpersonnelle ;
  • Sensibilité, adhésion aux valeurs éthiques et de lutte contre la corruption et l’impunité ;
  • Connaissance des langues locales (Lingala ou Kikongo) et du français.

COMPOSITION DU DOSSIER ET DEPOT DES CANDIDATURES

Les dossiers seront composés d’une lettre de motivation, d’une note méthodologique et d’un CV actualisé avec trois personnes de référence et leurs contacts ;  N’envoyez pas d’autres documents SVP. Ils vous seront demandés au besoin.

Les dossiers sont à transmettre au plus tard le 17 Mars 2023 uniquement  par E-mail à l’adresse suivante : A l’attention de Mr le Secrétaire Exécutif de la LICOCO, sis Av Loango 14, Quartier 1, Commune de Ndjili, Kinshasa-RDC ;  Email : licocordc@gmail.com- 081 60 49 837 ou 089 89 72 130  avec comme objet : Chercheur dans le secteur de la santé.

N.B : Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.